CRDE - Conférence Romande des Délégués a l'Energie Le portail d'information romand consacré a l'énergie
   
Au sujet de la CRDEFAQLiens utilesContact
OK
   
    Accueil > FAQ > 3. Paramètres de calcul
Agenda
Nous n'avons, pour l'instant, pas de manifestions futures à communiquer
Tous les événements
 

3. Paramètres de calcul

Capacité thermique du bâtiment

Lors d'une justification pour un bâtiment d'habitation, peut-on utiliser la valeur pour construction très massive (1,0 MJ/m2K) ? [19-02]

Non; la valeur de 1,0 MJ/m2K implique l'absence de tapis, de double plancher et de faux plafond. Cela ne peut pas être garanti pour un bâtiment d'habitation normal. Par ailleurs, la valeur 0,5 utilisée à la place de 1,0 MJ/m2K n'induit qu'une faible différence dans les besoins de chaleur pour le chauffage.
Voir également la norme SIA 380/1 3.4.5.1, p. 38 et la documentation SIA D0170 : 3.3, p. 32-33.


Les constructions légères en bois (ossature bois) sont désavantagées par la valeur proposée. Doit-on vraiment utiliser 0,1 MJ/m2K ? [20-02]

Sans justification, la valeur correcte de 0,1 MJ/m2K doit être utilisée dans les cas normaux. Les bâtiments en bois n'en sont pas défavorisés. L'influence de cette valeur sur le taux d'utilisation est relativement faible; un calcul plus précis de la capacité thermique change peu les besoins de chaleur pour le chauffage.
Voir également la norme SIA 380/1 : 3.4.5.1, p. 38 et la documentation SIA D0170 : 3.3, p. 32-33.


Quelle est la valeur à utiliser pour les bâtiments avec isolation thermique intérieure ? [21-02]

En général, les murs intérieurs ainsi que les plafonds et les planchers sont déterminants pour la capacité thermique. Les murs extérieurs, dont la surface est encore réduite par les fenêtres, ne jouent pas un rôle important. Pour les constructions massives, on peut donc également utiliser une valeur de 0,5 MJ/m2K.
Voir également la norme SIA 380/1 3.4.5.1, p. 38 ainsi que la documentation SIA D0170 : 3.3, p. 32-33.


Facteurs de réduction ... FS1, FS2, FS3

Les valeurs présentées dans la documentation SIA D0170 sont plus détaillées que dans la norme. Peut-on les utiliser pour une justification ? [22-02]

Les valeurs de la documentation SIA D0170 peuvent être utilisées. Les valeurs de calculs de la norme ne représentent qu'un point de vue très simplifié de la situation de l'effet des ombres, sans tenir compte de l'orientation des fenêtres (voir documentation SIA D0170). Pour de petites fenêtres (moins d'un mètre) placées près de l'élément porteur d'ombre, la norme donne des valeurs fausses (trop favorables). Dans ce cas, les valeurs de la documentation doivent être utilisées. Pour de grandes fenêtres, la personne confrontée au problème doit décider elle-même si un calcul détaillé vaut la peine d'être réalisé.
Voir également la norme SIA 380/1 : 3.4.4.11, p. 37 et la documentation SIA D0170 : 3.3, p. 31.


Jusqu'à quelle distance de la fenêtre les facteurs de réduction dus à l'effet des ombres permanentes indiqués dans la norme sont-ils valables ? [23-02]

Les valeurs indiquées dans le tableau de la norme pour le surplomb et l'écran latéral ne s'appliquent qu'aux fenêtres distantes de moins d'un mètre de l'élément porteur d'ombre.
Voir également la norme SIA 380/1 : 3.4.4.11, p. 37 et la documentation SIA D0170 : 3.3, p. 31.


Comment définit-on le facteur FS1 ? [24-02]

Les valeurs suivantes peuvent être utilisées sans justification particulière: lorsque le règlement de zones autorise des bâtiments voisins de trois étages ou plus ou si les bâtiments voisins sont plus hauts que la construction calculée, utiliser FS1 = 0,6, sinon FS1 = 0,8.

Comment définit-on les facteurs FS2, FS3 ? [25-02]

Sauf pour les petites fenêtres placées à proximité d'un élément porteur d'ombre, il est conseillé d'utiliser les valeurs simples de la norme. Elles sont prudentes.
Voir également la norme SIA 380/1 : 3.4.4.11, p. 37.


Une fenêtre est située dans le mur extérieur directement sous un avancement de 2m (exemple extrême). La documentation SIA D0170 ne contient que des valeurs jusqu'à 60°; comment les facteurs de réduction dus à l'effet des ombres permanentes doivent-ils être calculés ? [26-02]

Le plus facile est de définir le facteur FS1 comme étant nul; on peut également utiliser la valeur FS2 correspondant à un angle de 60° et définir précisément FS1 et FS3.
Voir également la documentation SIA D0170 3.3, p. 31.






     
         
     © CRDE Tous droits réservés - motorisé par Direct2Web un produit Arcantel SA - plan de site